22 Jan 2015

2012, ou le millésime qui devait oublier le Sauternes...

Les propriétés qui ont choisi de vendanger, vinifier, coûte que coûte

un vin d’or aux conditions climatiques oubliées des Dieux, présentent aujourd’hui un 2012 tout en délicatesse, auréolé d’une pluie de fleurs blanches ;aubépine, acacia, fleur d’oranger laissent flotter un air frais, vif et toujours aussi envoûtant…D’aucuns furent, à leur heure, « entêtants », se muent aujourd’hui en « ensorceleurs »…

BROUSTETDVCLIMDD

 

 

 

 

 

 

-0.3432679999999664
44.531032